Médicaments : comment ça marche ?

Médicaments : comment ça marche ?

Qu’est-ce qu’un médicament ?

Les médicaments sont des produits particuliers, et doivent obéir à une réglementation. Un professionnel de santé doit strictement encadrer leur utilisation.

Quelle est la définition d’un médicament ?

Elle est la même pour tous les pays européens. Un médicament correspond à « toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives à l’égard des maladies humaines ou animales, ainsi que toute substance ou composition pouvant être utilisée chez l’homme ou chez l’animal ou pouvant leur être administrée, en vue d’établir un diagnostic médical ou de restaurer, corriger ou modifier leurs fonctions physiologiques en exerçant une action pharmacologique, immunologique ou métabolique ».

Que contient un médicament ?

-> Un principe actif, une substance d’origine chimique ou naturelle dotée d’une action curative ou préventive précise, au niveau de l’organisme.
-> des excipients, des substances d’origine chimique ou naturelle qui facilitent l’utilisation du médicament et qui sont sans effet sur l’organisme.

Existe-t-il plusieurs sortes de médicaments ?

On distingue 2 types de médicament :
-> spécialités pharmaceutiques : médicaments fabriqués et mis à la disposition des pharmaciens par les laboratoires pharmaceutiques ;
-> les préparations magistrales : des médicaments fabriqués directement en pharmacie (en ville ou à l’hôpital) pour répondre à un besoin spécifique.

Qui peut prescrire un médicament ?

La composition du médicament et son usage déterminent ses conditions de prescription.

Qui est autorisé à prescrire des médicaments ?

Les médecins généralistes, les médecins spécialistes en cabinet de ville ou à l’hôpital, les chirurgiens-dentistes, les vétérinaires, mais aussi les sages-femmes (dans les limites d’une liste de médicaments définis) peuvent prescrire des médicaments. Ce sont les médicaments dits à prescription médicale obligatoire.

Tous les médicaments doivent-ils être prescrits par un professionnel de santé ?

Certains médicaments, non soumis à prescription, peuvent être délivrés directement par le pharmacien, sans ordonnance. Ce sont d’ailleurs les seuls qui peuvent être achetés sur Internet. Certains sont également en accès libre dans les pharmacies. Leur liste est réglementée et disponible sur le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Il y a-t-il une durée de prescription limite ?

Les médicaments ne peuvent pas être prescrits pour plus de 12 mois par un professionnel de santé. Ils peuvent être prescrits pour des durées de seulement quelques jours ; c’est notamment le cas de certains médicaments stupéfiants.

À quoi correspond une prescription restreinte ?

Pour des raisons tenant à leur sécurité d’emploi, certaines prescriptions de médicaments sont effectivement restreintes (réservées à un usage hospitalier ou à certaines spécialités médicales, soumis à surveillance particulière pendant la durée du traitement).

Règles à suivre

Un médicament modifie le fonctionnement de certaines fonctions de l’organisme. Mal utilisé, il peut provoquer des effets indésirables très sérieux. Respectez rigoureusement les conseils d’utilisation de votre médecin ou de votre pharmacien.

Mode d’emploi et consignes pour le bon usage des médicaments

–  Indiquez à votre médecin et/ou pharmacien les médicaments que vous utilisez déjà pour éviter les interactions entre médicaments.

– Signalez-leur votre état de santé et vos antécédents médicaux (allergie, grossesse, opération chirurgicale, maladie chronique…).

– Respectez à la lettre la prescription : dosage, heure de prise et durée du traitement.

– Lisez la notice avant utilisation. Conservez-la avec le médicament dans sa boîte jusqu’à la fin du traitement

– Restez attentif aux effets secondaires éventuels et déclarez à votre médecin ou à votre pharmacien ceux que vous auriez remarqués.

– Ne prenez jamais les médicaments périmés ou non utilisés d’un précédent traitement ou donnés par un proche.

Rangez les médicaments dans une armoire fermée à clé ou un placard hors de leur portée des enfants et pensez à ne pas les laisser sortis durant votre traitement.

– Si vous êtes enceinte, vous ne devez en aucun cas prendre un médicament ni interrompre un traitement en cours sans avoir pris conseil auprès d’un médecin ou d’un pharmacien.

Respecter les doses et les moments de prise

Des études cliniques testent l’efficacité des médicaments auprès de patients, et définissent dans ce cadre leurs conditions d’utilisation et leur posologie.

Que risque-t-on en modifiant une posologie ?

La posologie d’un médicament (dose préconisée et nombre de prises par jour) assure l’efficacité maximale et les effets indésirables minimaux. Si vous modifiez la posologie, vous prenez le risque d’effets toxiques (doses trop élevées ou prises trop rapprochées) ou d’inefficacité (doses trop faibles ou trop espacées).

Est-il utile de respecter le moment de la prise du médicament ?

Des études cliniques montrent que certains médicaments sont plus efficaces à des moments particuliers de la journée, lors d’un repas ou, au contraire, à distance des repas. Ainsi, les médicaments qui provoquent des états de somnolence seront plutôt à prendre le soir alors que d’autres provoquant des états d’excitation, seront plutôt à prendre le matin. En respectant le moment de prise recommandé, vous améliorez l’efficacité de votre traitement et diminuez le risque d’effets indésirables.

Sources :
Ministère des Solidarités et de la Santé
Ameli