Les troubles urinaires nocturnes

Les troubles urinaires nocturnes

Comment définir son trouble ?

S’agit-t-il d’une nycturie ou d’une incontinence urinaire nocturne ?

Deux termes médicaux regroupent les troubles urinaires nocturnes, selon les symptômes :

  • La nycturie correspond à une plainte d’avoir à se réveiller une ou plusieurs au cours de la nuit pour uriner, chaque miction étant précédée et suivie d’une période de sommeil. Elle touche l’ensemble des femmes, même si sa fréquence augmente avec l’âge : 66 % des femmes de 50 à 59 ans et 91 % des femmes de plus de 80 ans.
  • L’incontinence urinaire nocturne correspond à une perte involontaire d’urine pendant la nuit, qui sera associée ou non à une incontinence urinaire pendant la journée.
    25 à 40 % des femmes sont touchées par une incontinence urinaire avec une augmentation de la prévalence avec l’âge.

Bien comprendre vos symptômes est important pour adapter les solutions.

De nombreuses femmes sont concernées et pourtant, on estime que moins de 20% des cas sont pris en charge ! En cas de symptômes, parlez-en avec un professionnel de santé.

Les causes et mécanismes

Avec le vieillissement de notre corps, de nombreux facteurs peuvent jouer un rôle sur le fonctionnement de notre vessie. Le muscle pelvien devient moins élastique et la capacité de rétention de la vessie plus faible.

Dans le cas de nycturie, deux mécanismes sont définis :

  • Polyurie nocturne ou globale qui consiste en une production excessive d’urine
  • Réduction du volume mictionnel

Chacun de ces mécanismes est lié à plusieurs facteurs, qui, s’ils ne sont pas identifiés peuvent également aggraver la situation :

  • L’âge
  • Les modifications hormonales (grossesse, ménopause…)
  • Le surpoids, l’obésité
  • La constipation
  • Des pathologies (diabète, toux chronique, apnée du sommeil, insuffisance cardiaque, veineuse, hépatique, rénale)…
  • La prise de médicaments, comme les diurétiques, les corticoides…
  • Les pathologies neurologiques

L’évaluation de son trouble urinaire par un professionnel de santé est nécessaire pour mieux comprendre l’origine et adapter les soins en conséquence.

Impact au quotidien

Si vous êtes concerné par la nycturie ou une incontinence urinaire nocturne, vous êtes sûrement confronté à :

  • Des risques de chutes pouvant développer des fractures ;
  • Des troubles de l’humeur liés aux multiples réveils et changements ;
  • Des problèmes cutanés liés à une dermatite associée à l’incontinence ;
  • La somnolence diurne ;
  • Un risque accru d’infections urinaires.

Les aidants sont souvent également fortement affectés par ces troubles, du fait des réveils nocturnes, mais aussi de l’inquiétude face au risque de chutes.

Des solutions existent

Plusieurs dispositifs existent aujourd’hui pour vous aider à trouver la meilleure solution possible. Selon votre situation, votre médecin pourra orienter sur :

  • une rééducation périnéale ;
  • un traitement médicamenteux avec une prose en adoptée ;
  • de nouvelles règles hygiéno-diététiques ;
  • les protections jetables.

Pour limiter l’impact des fuites nocturnes, une alternative a vu le jour : PureWick est une innovation de BD pour accompagner les femmes dans la gestion des troubles urinaires nocturnes.

Le dispositif PureWick est une sonde flexible et confortable qui se positionne entre les lèvres vaginales et les muscles fessiers, restant complètement à l’extérieur du corps. Ce dispositif permet l’évacuation des urines par un système d’aspiration douche et les stockes loin du corps dans un bocal collecteur.

L’utilisation du dispositif PureWick permet :

  • de réduire les risques de chute nocturne en restant dans son lit ;
  • de mieux dormir ;
  • de garder la peau complètement sèche en évacuant l’urine à distance.

Pour obtenir plus d’informations concernant PureWick, n’hésitez pas à en parler à votre professionnel de santé et/ou consultez https://www.bd.com/fr-fr/offerings/urology-health/purewick