Troubles digestifs ? Et si c’était le lactose ?

Troubles digestifs ? Et si c’était le lactose ?

Le saviez-vous ?

Tous les laits (maternel comme de vache, brebis, chèvre, bufflonne) contiennent la même proportion de lactose.
• Le lactose est utilisé comme conservateur et texturant dans la charcuterie.
• Un fromage affiné (à pâte dure : comté, raclette, gruyère, Beaufort, mimolette vieille…) ne contient que des traces de lactose.
Le lait en poudre contient environ 50 % de lactose.
• Les yaourts faits maison ne contiennent pas de lactose.
• Le beurre ne contient que des traces de lactose.

Pour traquer le lactose, décodez les étiquettes !

Lait, petit lait, poudre de lait, lactosérum, lactulose, crème, lactalbumine, lactoglobuline = lactose.

Source image : www.lactolerance.fr

Les symptômes de l’intolérance au lactose

Les intolérants au lactose subissent :
• douleurs abdominales, ballonnements et diarrhées,
• parfois nausées, vomissements, constipation et migraines
, dans les minutes ou les heures qui suivent l’absorption de lactose.

Test – Diagnostic

  1. Buvez un verre de lait (25 cl) et attendez quelques minutes : éprouvez-vous maux de ventre, ballonnements ou diarrhées ?
    Oui/ Non
  2. Si vous augmentez votre consommation de produits laitiers : vos troubles digestifs augmentent-ils proportionnellement ?
    Oui/ Non
  3. Questionnez les membres de votre famille proche : certaines personnes souffrent-elles des mêmes symptômes que vous ?
    Oui/ Non

Résultats du test

Si vous avez répondu OUI au moins une fois, alors il y a une probabilité que vous soyez intolérant(e) au lactose. Confirmez votre intolérance à l’aide du test suivant :


Test – Confirmation

1re étape — Supprimez pendant 3 jours tous les produits laitiers et aliments qui contiennent du lactose* (voir liste ci-contre). Notez l’amélioration ou non de votre confort intestinal.

2e étape — Le 4e jour, réintroduisez les produits laitiers dans votre alimentation. Notez si votre confort intestinal se dégrade ou non.


Résultats du test

Si vous constatez une amélioration après la suppression du lactose de votre alimentation, puis une dégradation de votre confort intestinal à la réintroduction du lactose, alors la présomption d’intolérance au lactose est très importante.
Parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou un diététicien.
Des solutions existent.

*Ne jamais interrompre un traitement médical, même si les médicaments contiennent du lactose.

Les causes de l’intolérance au lactose

Le lactose est un sucre complexe du lait. La lactase, enzyme produite dans l’intestin, décompose le lactose et nous permet de le digérer.
Les personnes intolérantes au lactose ne produisent pas suffisamment de lactase, le lactose fermente alors dans les intestins et provoque douleurs, gaz, diarrhées, etc.

L’intolérance d’origine génétique

Nos ancêtres préhistoriques, comme les mammifères, étaient tous intolérants au lactose après le sevrage.
En domestiquant le bétail, les habitant(e)s du Caucase ont consommé des produits laitiers et sont devenus tolérants au lactose. Aujourd’hui, 70 % de nos contemporains (50 à 80 % en Amérique du Sud, 60 à 80 % en Afrique noire et 95 % en Asie, mais 40 % en Europe) sont toujours intolérants au lactose. En France, l’intolérance au lactose concerne 8 % de la population, soit plus de 5 millions de personnes.

L’intolérance acquise

Certaines maladies (maladie de Crohn ou rectocolite), certains médicaments (prise prolongée d’antibiotiques) ou traitements (radiothérapie, chimiothérapie) et l’ablation d’une partie de l’intestin grêle peuvent provoquer une intolérance au lactose.

Dans quels aliments trouve-t-on du lactose ?

• La plupart des produits laitiers, pâtisseries, glaces, chocolat, produits transformés et plats préparés.
• Pizza, burger, surimi, chips aromatisées, charcuterie, sauces, vinaigrettes.
• 20 % des médicaments et 100 % des pilules contraceptives.

Source image : www.lactolerance.fr

Les traitements

Il n’existe aucun traitement curatif de l’intolérance au lactose : elle est définitive.

Les intolérants au lactose sont obligés d’adopter un régime pauvre en lactose, en lisant attentivement les étiquettes des aliments et les menus des restaurants.

Or, depuis 2010, des compléments alimentaires à base d’enzyme lactase, en prise ponctuelle ou sur le long terme, compensent le déficit en lactase et améliorent immédiatement la digestion du lactose. Ils permettent de consommer des aliments lactosés et facilitent la vie sociale.

Les gélules de lactase, adaptées aux adultes comme aux enfants (à partir de 3 ans), sont délivrées sans ordonnance.

Source image : www.lactolerance.fr

Intolérance au lactose ? Découvrez les solutions !

Je découvre les Microbiotiques de Lactolérance

Source : Ameli.fr